L’intouchable histoire


L’intouchable histoire

L’intouchable histoire

*

Sur le sable mouvant du cœur gémit l’écho des pensées,

Battant dans le gouffre béant des veines leurs désespoirs,  

Submergeant les rêves dans le murmure du dernier espoir,

Comme si le bonheur s’éveille et respire l’encre encensée.

*

Au gré du temps passé, un sourire sur la paupière fermée,

Se pose frémissant, frôlant les étoiles dans leurs berceaux,

Pour faire oublier à son corps le sort immuable et fléau,

Comme si l’avenir se voile et expire la tristesse désarmée.

*

Sous l’effet illusoire du jeu tissé d’une nostalgie diaprée, 

S’enchaine le jour attristé au fond de tous ces mots bleus,

Lorsqu’au miroir du regard s’épanouit le noir de l’adieu,

Comme si la joie plonge et s’abreuve de larmes pourprées.

*

Aux bruits sanglants du feu brûlant, des lettres oubliées,

Embrasent les étincelles perdues au-delà des horizons,

Avant même que l’amour porte dans son sein l’abandon,

Comme si la vie naît et bat dans cette histoire aussitôt pliée.

*

© Liz

Le temps du bonheur


Le temps du bonheur

Le temps du bonheur

 

Lorsque mon toit embrumé s’ouvre sur ta ligne de vie,

Sous l’orage, je serais poser la délicate dentelle du jour,

Au déclin des vertiges, aux rebords de ton regard pur,

A l’émoi de l’infini qui fait bourdonner l’azur d’envie.

 

Aux frémis satinés, l’émotion s’enroule et tangue,

Ton nom est dans mes veines ouvertes à tous vents,

Ainsi ma main épouse la tienne, tels les nœuds des rubans,

Quand ton rire tresse des perles sur mes joues dingues.

 

Dans le calme d’un assoupissement je sais la candeur,

Murmures bleus fleurissent sur la peau du berceau,

Où le baiser s’écrase sur la hanche comme un sceau,

Et le silence vient gonfler la lèvre qui rougit d’ardeur.

 

Dans le cœur brûlé de songes jaillit l’agonie d’automne,

Et mon souffle devient paillettes aux creux du couchant,

Coulée jaspées des feuilles dans un adieu attendrissant,

Mon corps se vide, mes larmes se collent sur des icônes.

 

©  Liz  13 octobre 2013

%d blogueurs aiment cette page :