Amour éveillé


1_

 

Amour éveillé

Amour éveillé

*

Au bout du chemin le feuillage s’assoupit,

Parmi les frisons du soir embaumé d’étoiles,

Quand le voile bleu des rêves couvre la toile,

Sous la joie du couchant éclatant qui frémit.

*

Sans effort, du tiède ciel glisse un doux parfum,

Le vent le dissipe tissant des frêles trames,

Tout au long des gouffres troublés par mille flammes,

Lors les liens de l’âme se nouent continuum.

*

Du contour tourmenté des vœux s’effile un vers,

Enferme l’odeur de ton cœur nu sur mes lèvres,

Flâne sur tes yeux, brise le frémis des fièvres,

Pareil aux cils d’azur, aux plis de l’univers.

*

Sur ton front l’onde se courbe et l’air est si pur,

Près des aurores et des lueurs argentines,

Lorsque ton souffle émeut mes lèvres abyssines,

Éveillant l’amour, comme témoigne, en plein jour.

*

© Liz    

%d blogueurs aiment cette page :