J’attends


12

 

J’attends

J’attends

*

Au lointaine du sort où luit mon histoire,

Tu es le seul collier que je prends à mon cou,

Le serment légué des rêves un peu filous,

Le cœur qui veille mon orée provisoire.

*

Aux silences des bras, aux pas des errances,

J’attends mon destin, tonnelle des vertiges,

Lorsque l’aube pourpre mes yeux en litige,

Puis, égrène les perles aux fulgurances.

*

Un bel éclat bourgeonne déjà dans l’âme,

Je vis ton pouls, j’estampe tes soupirs d’émoi,

Dans le cri de ma chair, dans le baiser des doigts,

Et a chaque désir se tisse nos trames.

*

L’esquisse des lèvres se courbe sur l’hanche,

Tannée de sens, éthérée du parfum discret,  

Douce fleur de jasmin au calice secret,

Qui sillonne vers le brûlant de la bouche.    

*

© Liz    

 Silences voilés


6

 

Silences voiles

 Silences voilés

*

La féerie brille, pliée aux chênes solitaires,

Strie les vallons boisés, courbe l’ombre molle,

Se mêle aux brises, au nectar des corolles,

Puis, glisse sur l’éclat divin d’un jour si clair.

*

Le bruit léger des rameaux traverse le ciel,

Ondule sous la pâleur cachée qui pleure,

Dans le calme muet où la pensée demeure,

Où l’immortelle lueur point ses vols inertiels.

*

La vie tressaille lors l’âme dans son écrin,

Parcourt l’innocent mystère de sa sève,

Autour de toi pousse la chair de nos trêves,

Tandis que l’émoi vibre sur les cœurs pourprins.

*

Nos rêves reposent sur le vitrail du temps,

Sur la niche des cieux, quelle douce teinte,

Qui tremble, frémit, nous prête son étreinte,

Voilant nos silences par le baiser des champs.       

*

© Liz    

%d blogueurs aiment cette page :