Elle continuera


12

Elle continuera

Elle continuera

*

Elle continuera à écrire quelques pensées,

Frôlant les souvenirs emmurés à côté,

Son cœur encore collé aux soupirs du passé,

Et le regard condamné aux émotions brisées.

*

   

Devant son vécu, le temps – voleur de sa vie,

Son histoire éloignée – qu’elle n’a su garder,

Des mots frêles qui parfois la laissent guider,

Ses rêves au gré des sourires, à la survie.  

*

Ce jour, frôlant la caresse de l’aurore,

A la croisée des lisières, vers cet ailleurs,

Elle berce sa douleur, quel triste décor,

Lors cette dernière fois se remémore.

*

       Puis, collée au souffle apaisant d’une mélodie,       

Elle songe à tous ces sentiments naissants,

Et reste enchaînée à son secret assourdissant, 

Tandis que les doigts se pétrifient à l’agonie.

*

© Liz    

Publicités

La lune


1506888db0a05d707c08e4adc4f594fc

La lune

 

La lune

*

La lune silencieuse tisse ses songes,

Au fond des nuits voûtées, à l’ombre limpide,

Dans le regard bleu des étoiles torpides,

Aux carrefours des cris, sur l’aile des anges.

*

Le chant de son cœur frémissant suspend ébloui,

Les fontaines tièdes, collées à sa croûte, 

Les éclairs grisonnés, le son doux des flûtes,

À l’onde des cils blonds, à l’infini évanoui.

*

Son murmure se recourbe dans l’air obscur,

Pareil au calme sonore, au bruit des mers,

Puis s’envole sous le vent, fumées amère,

Qui frissonne sur le creux des silences purs.

*

Sa chevelure d’argent tombe sur les flots,

Et son soupir refait la lumière ardente,

Embrasse la peau pâle des fleurs patiente,

Et lentement s’allonge près du vieux sanglot.

*

© Liz    

Petite lueur


19

 

Petite lueur

Petite lueur

*

Une petite lueur déchire la douleur,

Dans l’œil terni de temps, où gémissent les pleurs,

Lorsque le sort effeuille l’avenir berceur,

Du chemin agité qui cherche le bonheur.

*

Au chevet du soir, le chant hardi des années,

Trouve son écho dans l’éveil du cœur peiné,

Tel saule pleureur rêve du ciel destiné,

Nu de tous vents frileux, bleu de fleurs rubanées.

*

Dans le vide immense, cette foi essentielle,

Éblouira l’âme, sublime flambeau éternel,  

D’un souffle d’ailleurs qu’illumine le tunnel,

Douce étreinte d’une joie providentielle.

*

Le front reste troublé sous l’aile des pensées,

Frémit au toucher du rêve et cils enchantés,

Et, gracieux sourit a ces serments diamantés,

Au sein divin, fidèle aux roses encensées.

*

© Liz      

Tressaillements…


22

 

Tressaillements…

Tressaillements…

*

Lors la tristesse se perd au fil de l’âme,

L’univers se renverse dans l’œil frémissant,

Parfois, ton sourire éclaire le ciel ardent,

D’où s’égoutte l’émoi sur la soie des trames.

*

Sous les mirages gonflés par l’aube neuve,

La vie sacrée palpite loin de l’horizon,

Aux sommets divins darde le feu des frissons,

Pour qu’encor la tendresse d’amour s’abreuve.

*

La chair du soleil teinte le sein des ombres,

Et son or pur, brillant, franchit les soirs fatals,

Allumant l’astre aux feuillages de cristal,

Qui tinte dans l’intime des heures sombres.

*

Le souffle flou des rêves sur la paupière,

Trésaille devant le crépuscule subtil,

Et le parfum qu’exhale l’azur volatil,

Reste captive dans l’ivresse des pierres.

*

© Liz  

Au bord de l’instant


rose10

 

Au bord de l’instant

Au bord de l’instant

*

Devant le miroir désert l’âme s’éveille,

Sensible aux songes gravés de leur mystère,

Sombrant dans l’éternel trop lourd et austère,

Aux vieux mirages parsemés de merveille.

*

L’ailleurs apaise ses pleurs et puis effleure,

L’archet qui sanglot et son sourire triste,

Les chants purs du sortilège fataliste,

Qui berce dans sa coupe une vie meilleure.

*

La nuit glisse entre ciel et l’onde profonde,

Et suspend à ses longs cils des baisers tendres,

Errant dans les ravins flambés par les méandres,

Tamise l’émoi des heures rubicondes.                

*

Une brise chantonne à l’âme orpheline,

Devant les abysses silencieux d’extase, 

Et, au bord de l’immense dais noir, embrase,

L’instant immergé aux chairs des rêves opalins.

*

© Liz    

%d blogueurs aiment cette page :