Sans cesse


 

fb70d58a3e033e834ecbdca789014110

 

Sans cesse

 

Sans cesse

*

Sans chute, la lumière se courbe sous les doigts,

Et le silence murmure en déluge, tachant la toile,

Lors dans le regard s’enferme l’éphémère étoile,

Sous l’indifférence des nuées à l’heure du trépas.   

*

Perdu, sans aucun soupir, avec un triste sourire,

Le cœur s’enfuit, frôlant l’incessant de ton allure,

Au-dessus des cieux et de leurs froides fissures,

Glaçant l’antre des larmes, écoutant l’émoi bruire.

*

Sans cesse, je reste là, attendant toujours l’aveu,

Déferlant l’effroi au loin, au sein de l’aube pleurée,

Qui laisse approcher un peu plus l’âme des pensées,

À ce pâle reflet, à ce rêve noyé dans ce triste adieu.

*

Troublé d’une mélodie sans fin, de l’écho lointain,

Le cœur, dentelle vermeille, rouillé dans l’apathie,

Traîne l’invisible présence, fusion brûlante de vie,

Puis s’approche, pas a pas, de ce mirage incertain. 

*

© Liz   

%d blogueurs aiment cette page :