Pourquoi…


11

 

Pourquoi…

Pourquoi…

*

Pourquoi je dois couvrir ces denses perles d’ivoire,

De silence, lors l’aube vêt de secrets le sombre jour,

Pour déloger le vent qui coiffent les monts d’amour,

Pourvu que le ciel, sans port, nouent les nuits noires ?

*

Pourquoi je dois inventer, sous les glaciales bruines,

Des couleurs pastelles, pour mettre une touche d’hiver,

Rêvant d’un long voyage, pages blanches et fins vers,

Et tant de souvenirs chers, dont l’aquarelle est en ruine ?

*

Pourquoi je dois trébucher dans la boue de ma route,

Epuisée, sans ta main, dans ce labyrinthe de malheur,

Où, sans bruits, sans l’éclat d’un regard, se fane le cœur,

Cerné d’absence, voilé par l’étreinte légère des doutes ?

*

Pourquoi je dois tracer, sur l’aura de l’ombre mouvante,

La douleur des pensées, l’ultime frisson du souffle fidèle,

Là où se berce l’écho d’un feu aérien, les sentiments frêles,

Qui parfois sommeillent, enclavés dans ma chair vivante ?

*

© Liz    

%d blogueurs aiment cette page :