Je n’ai jamais oublié


dscn0522

je-nai-jamais-oublie

 

Je n’ai jamais oublié

*

Je n’ai jamais oublié tes yeux enlacés au miens,

Lorsque le frôlement discret de l’aube fontaine,

Bâtit chaque matin sous un soleil de porcelaine,

Semant son art aux ailes des horizons aériens.

*

Tremblant, au creux du lointain l’œil s’allonge,

Jusqu’au silence saoule des roches millénaires,

Au-delà du ciel, de l’émoi des roses imaginaires,

Tissé de larmes de souvenirs, de perles de songe.

*

Je n’ai jamais oublié ton cœur enclavé au mien,

Quand l’écho de ta voix se dessine sur ma peau,

Assoiffé de ma chair, coulant en moi telle l’eau,

Au creux des brûlures, au fond de l’aven corallien.

*

Au puits du renouveau s’agrippe les flots fins,

De tous ces orages avides, enflammés de foudre,

Où la douleur se brise en tremblement de cendre,

Et le temps meurt, dans un océan d’ombres, enfin.

*

© Liz    

Publicités

3 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Gyslaine LE GAL
    Fév 26, 2017 @ 10:32:24

    Cela fait longtemps que tu ne m’avais pas régalée de tes beaux poèmes.
    Bon dimanche Liz
    Bisous 🙂

    Réponse

  2. kmaidy
    Fév 27, 2017 @ 19:06:03

    jolie l’expression « tes yeux enlacés aux miens »
    cela veut tout dire ….
    bonne semaine à toi ma Liza !
    avec des bises !

    Réponse

  3. Marko
    Mar 02, 2017 @ 10:16:40

    Cordial greetings from Warsaw

    Réponse

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :