Dans le silence douillet


Dans le silence douillet

Dans le silence douillet

*

Mon cœur, telle une grosse pépite de bonheur,

S’allonge lentement sur tes paupières comblées,

Au creux des aubes roses qui volettent troublées,

Pour satiner d’amour les voiles du temps tricheur.

*

Une petite perle luit dans mes yeux si lourds d’exil,

Quand, dans le silence douillet, ta voix éclatante,

Susurre son émoi pourpré, confidence envoûtante,   

Par tous ses mots enrubannés de murmures fébriles.

*

Dans le parfum velouté des jours, au gré du désir, 

Une flamme danse sur nos corps, exquise croisière,  

Sous une pluie des frissons qui parsèment les lisières,

Au-dessus des songes courbant le sens des plaisirs.

*

Et lors le soleil se lève, à la croisée de nos regards,

Une douce mélodie tresse le torrent des pensées,

La passion éclot au milieu des aurores encensées,

Où, l’essence des brises butine mon destin hagard.

*

© Liz

%d blogueurs aiment cette page :