La chute des émois


La chute des émois

La chute des émois

*

Un passage lumineux guettait les voiles rebelles,

Laissant passer mes nuits grisées de mélancolie,

Scellées par les caresses de leurs dentelles jolies,

Ecoutant les derniers mots en saveur de mirabelle.

*

La lune glissait sa passion vers un nouveau jour,

Reflétant dans l’ambiance automnale sa douceur,

Ainsi le vide renversé s’évanouit dans la noirceur,

Recouvrant la cime de l’horizon et ses alentours.

*

Le toit du ciel effleurait les pas de l’ancien sablier,

Enveloppant ton regard de ses nuances azurées,

Loin du temps, ma main amasse les nues ajourées,

Priant jusqu’à l’aurore, puis pleurant pour t’oublier.

*

Le bruit étouffé s’enfermait tout simplement en moi,

Murmurant aux plis du cœur son empreinte géante,

Sous l’épaisse couche tombante d’une palette béante,

Tâchant la toile de ma poésie par la chute des émois.

*

© Liz

%d blogueurs aiment cette page :