Par-dessus des toits


Par-dessus des toits

Par-dessus des toits

 

Lorsque le silence joint les ombres revenues,

Je n’ai pour étoile que tes yeux et leurs feux,

A chaque mouvement de ce chaos délicieux,

Mon cœur se remplit de cette source ingénue.

 

Là-haut, où l’azur brûle les paroles confuses,

Je vois toujours sur les gros nuages sombres,

Les cloches endormies dans l’air de décembre,

Et la solitude muette berçant la lumière diffuse.

 

A travers les vitraux du ciel des nattes vermeilles,

S’attardent, exaltées, sous les arches du vide igné,

Pour pouvoir se loger aux nids des frissons alignés,

Près des piliers encensés où la passion sommeille.

 

Parmi les bruits épars les mêmes odeurs légères,

Par-dessus des toits déhanchés de nos souvenirs,

Qui flottent, tremblent, sous les brises de l’avenir,

Tels de pâles éclairs tombant en franges de lisière.

 

© Liz

4 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Ƈ♡Ƈ♡ṖΛĪĿĿƐƬƬƐ
    Fév 21, 2015 @ 17:24:18

    Une belle musique qui se joint a ce poème délicieux
    Le silence une belle mélodie a certains moments de la vie…
    Bon week end Liz gros bisoussss

    Cocopailette

    Réponse

  2. gageier
    Fév 23, 2015 @ 12:15:33

    Liebe Liz einen guten Start in die neue Woche wünsche ich dir hier hat es heute Nacht kräftig geschneit und jetzt haben wir das reinste Matsch Wetter sei ganz lieb gegrüßt in Freundschaft kLAUS

    Réponse

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :