Comment savoir…


Comment savoir…

 

Comment savoir…

 

Comment te conter ces étranges murmures du vent,

Adossés aux recoins de mon cœur en ruche d’abeille,

Qui, a la tombée du soir se faufilent derrière mon oreille, 

Écho qui émeut les cordes de mon âme parfois absent.

 

Comment t’expliquer ce doux chant en coup d’archet,

Cette profondeur vibrant sous les sons de la nuit tendue,

Lors le songe s’abandonne dans l’écrin de la lune fondue,

Ainsi, perdue dans le noir, elle se dentelle en blanchet.

 

Comment t’envoyer cette rose parfumée de mots exquis,

Qui meurt a l’ombre de tes yeux, rêvant d’une étreinte,

Arrachée par l’erreur du temps, dans ma main empreinte,

Mirée dans l’esprit exalté, au-dessus de l’univers conquis.

 

Comment savoir te garder, tel le souffle doux des jours,

Afin de pouvoir te dire que tu es ce frisson d’éternité,

Quand l’aube éreintée descend sur les cimes, en sérénité,

Parsemant mes vers près de tes lèvres, susurrant le retour.

 

©  Liz

%d blogueurs aiment cette page :