Songes empruntés


Songes empruntés

 Songes empruntés

 

L’air ému vibre, balançant l’écho moribond des cloches,

En ces matins lourdes, déchirés par des pleurs silencieux,

Comme des soupirs qui branlent sous la caresse des yeux,

Cachant l’éclat d’opale, lors sur les tempes la vie s’effiloche.  

 

Devant l’amer des maux râlant leur agonisante tristesse,

Il est ce frisson qui me parle du temps, de ces rêves brûlants,

De tous les sourires tamisés sur mes cernes livides, trémulant

Sur les cils tressés en perles de frémis, pépins de faiblesse.

 

Les pensées s’émiettent à l’orée des aurores moirées,  

En filaments nacrés que l’encre teinte au-dessus des cieux,

Sur le rebord des mots, le vent entonne son chant mielleux,

Quand, de si loin, l’auréole tombe légère sur l’âme étirée.

 

Sur les doigts encollés, le soleil creuse un sillon de lumière,

L’azur frétille, ainsi, le souffle des paumes talonne le destin,

Paillettes de lucioles éclipsent le toit d’un bonheur clandestin,

Inondant le cœur par des morceaux de songe, logés à la lisière.

 

 

©  Liz  09 décembre 2013

Publicités

8 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. floray2
    Déc 10, 2013 @ 16:34:54

    Poème grandiose. Vidéo sublime.
    Je suis sans mot………..
    Bravo !

    Réponse

  2. Ƈ♡Ƈ♡ṖΛĪĿĿƐƬƬƐ
    Déc 12, 2013 @ 15:15:57

    Cette vidéo est sublime l’espace est si vaste et si mystérieux
    La voix d’Enya nous emporte loin du temps mais c’est magnifique!!
    Bonne journée Liz un plaisir de te lire

    Cocopaillette

    Réponse

  3. giselzitrone
    Déc 13, 2013 @ 12:46:32

    Wieder Wunderschön dein Gedicht ich wünsche dir einen schönen besinnlichen Advent liebe Grüße von mir Gislinde

    Réponse

    • Liz Randja
      Déc 14, 2013 @ 08:35:20

      Mich Gislinde, vielen Dank für Ihre Worte und für dieses wunderbare Video, das mich begeistert.
      Erholsame Ferien am Ende des Jahres, Freude, Glück und gute Stimmung mit Ihren lieben.
      Küsse dich mit viel Liebe,

      Liz

      Réponse

  4. Stefania
    Déc 14, 2013 @ 16:51:26

    Se simte sensibilitatea dumneavoastră, doamna Liz, în fiecare vers.
    E minunat poemul şi emoţionant.
    Vă îmbrăţişez cu mult drag,
    Stefania 🙂

    Réponse

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :