Suspendue au chaos


Suspendue au chaos

 

Suspendue au chaos

 

Sur le visage muet, palpite l’âme en pleur,

Posée comme des pétales, escorte funèbre, 

Douleur plongée au cœur plein de ténèbres,

Frissonnant son dernier souffle trembleur.

 

Au fond d’elle, les rêves expirent leurs chants,

Et l’aile du vent saigne en ombres de dentelle,

Le silence tendu de chaque pierre immortelle,

Devient chaos, sombres réverbères qui hantent. 

   

Sur le chemin tortueux, tourmenté de malheur,

La nuit se meurt, désespérée, dans sa noirceur,

Hissant de sa parure l’étoile, froide demeure,

Où les serments se revêtent d’un faux bonheur.

 

Si lourd sur la poitrine, le poids voltige affolé

Entre les froissures et l’envie de sentir ta main,

Vivre, accrochée à ta peau, bonté souveraine,

Parmi les fantômes grimpant a mon cou étiolé.

 

©  Liz 03 août 2013 

Publicités

6 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. floray2
    Août 05, 2013 @ 14:10:43

    Chère Liz
    Tu me surprends toujours par tes poèmes si magnifiques.
    Je lis et relis toujours avec grand plaisir.
    Félicitations pour ton grand talent !

    Réponse

  2. giselzitrone
    Août 06, 2013 @ 08:33:07

    Liebe Lis wünsche dir einen schönen Tag so ein schönes trauriges Gedicht,ein großes Talent.Grüße von mir und eine glückliche schöne Woche.Gruß und Freundschaft.Gislinde

    Réponse

  3. bonois
    Août 12, 2013 @ 14:27:24

    Le malheur n’a qu’un temps
    Un peu comme les saison
    Et l’espoir a toujours raison
    Au retour du printemps…

    Merci Liz
    Bises
    A. Bonois

    Réponse

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :