Éveillée par un frôlement


Éveillée par un frôlement

Éveillée par un frôlement

 

Sans bruits, ses yeux déchirent les chimères des cieux,

Avant que ne se réveille le rêve peint en bleue faïence,

Devant le manque des instants taisant les pénitences,

Au creux d’une tendresse creusée dans l’émoi des dieux.

 

Comme le velours du sommet d’où s’échappent les cris,

Lorsque le cœur pleure, sans mots, au fond de l’âme,

Sous une gerbe de reflets qui fleurit et dévoile sa trame,   

Ondoyant fragilisé en flaques grisâtres, cherchant l’abri.

 

Derrière son silence, les secrets sont portés par le vent,

Et dans l’ombre des jours ils chantent leurs détresses,

Recherchant dans les roulis des orages une forteresse,

Où la douleur va s’agenouiller, hurlant impuissante, en vain.   

 

Telle l’aube, a peine éveillée d’un frôlement heureux,

Murmurant aussitôt, tremblant sur ses mains encensées,

Elle couronne les tempes par les flancs de ses pensées,

Qui s’épousent sous la douceur de leurs éclats vaporeux.

©  Liz 18 mai 2013

Publicités

14 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. myoso68
    Mai 18, 2013 @ 18:07:43

    bonsoir ma liza,
    encore de la tristesse , heureusement qu’il y a la douceur aussi ,
    elle est la bienvenue !!!
    ici fait tjrs froid et pluvieux
    et mon plus jeune m’a refilé sa mauvaise toux !!!
    bises du soir !!!

    Réponse

  2. humushumanus
    Mai 19, 2013 @ 15:45:43

    Là où souffrance et tendresse se côtoient.

    Réponse

  3. floray2
    Mai 19, 2013 @ 21:14:39

    WOW quel beau poème,
    on sent la douceur du velours dans ces mots…

    Le coeur sait parler, il faut le laisser s’ouvrir…

    Réponse

  4. giselzitrone
    Mai 21, 2013 @ 13:19:54

    Ein schöner Text,bin wieder aus den Urlaub zurück und wünsche dir einen schönen Nachmittag.Grüße Herzlich Gislinde

    Réponse

  5. Lucia
    Mai 26, 2013 @ 03:34:55

    Une âme qui s’égoutte, goutte à goutte triste comme l’aube sans rêves , à l’affut d’un apaisement.
    Magnifiques que ces perles d’âme !
    Bon dimanche Liz, bisous et tendresse

    Réponse

    • Liz Randja
      Mai 29, 2013 @ 14:24:24

      Émue et touchée a chaque fois par tes mots, merci du fond du coeur ma Lucia.
      Pardonne-moi pour mon absence, j’ai eu quelques problèmes, je passerai chez toi au plus vite.
      Douce fin de journée, je t’embrasse bien fort,

      Liz

      Réponse

  6. bonois
    Mai 30, 2013 @ 08:18:11

    Un frôlement d’émotion à la lecture de ce poème !
    Merci Liz
    Biz
    Amitié
    A. Bonois

    Réponse

  7. Le Jardin Secrêt De Marguerite
    Juin 16, 2013 @ 21:05:19

    merci Liz je suis fière d’être là parmi tes amis ies. bonne nuit

    Réponse

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :