Cœur délavé


Cœur délavé

Cœur délavé

J’en ai des mots défets, penchés sur la toile des songes,

Et sur mes lèvres closes les silences d’une lune blanche,

Des murmures éteints du bout des doigts sur les hanches,

Quand le vent fait trembler les désirs vierges des anges.

 

Sur les vagues portées jusqu’aux creux des joues muets,

J’ai l’ombre d’une émotion satinée à la lumière des nuits,

Des vastes horizons délaissés d’ou l’âme ruisselle épanouie, 

Sous l’ondée égarée aux coins des yeux, drapés des bleuets.

 

J’en ai aussi l’Univers, brisé contre les parois des bruits,

A l’écart de mains confondues en traits émouvantes,

Avant que mon cœur hagard tait la solitude déchirante,

Lors les sourires se couchent a l’arrivé d’un mortel ennui.

 

J’ai en passage des cris, agenouillés sur les cailloux froids,  

Perçant l’oubli sous les paupières, tangage d’écume effacée.

Entre le ciel endormi et la pénombre des cimes liliacées,

Mon regard escarpé se grave sur la colline entamée de  bois.  

 

J’ai l’âme fleur au bout des doigts, frêle bourgeon ambré,

Ensommeillé à l’aube d’un souffle grisé par la mélancolie,

Effleurant l’écrin des miracles par un petit grain de folie,

L’ultime frisson battant éperdu dans des mirages sabrés.

 

©  Liz 27 fevrier 2013

Publicités

2 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. myoso68
    Mar 01, 2013 @ 13:24:15

    coucou ma Liza,
    un coeur délavé, plein de mélancolie , comme celui de tous les romantiques !!!
    des bises pour toi et plein de courage !!!

    Réponse

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :