Les murs du cœur


Les murs du cœur

 

J’aimerais accrocher le frémissement de ton sourire,

Dans mon cœur, idylle sensuelle à l’orée de la nuit,

Renaissance des flammes quand le temps s’enfuit,

Sous le soubresaut d’étoile, en vague, l’émoi va luire.

 

A la pâleur de lune, je graverais la soif de tes yeux,

Moment de grâce, soufflant mille parfums d’éternité,

Entre ciel et tes lèvres, il y a mon univers de beauté,

Là-bas, tes bras s’agrippent au bonheur, silencieux.

 

J’accrocherais des je t’aime sur les murs de ton cœur,

Quand les ombres dansent, m’effleurant d’une larme,

Déversant des chuchotis, roulis bleu de perles calmes,

Tressaillement matinal des anges, chantant en chœur.

 

Lorsque la lumière se brise à la naissance des mots,

Comme si leurs soupirs s’évanouit en chant a minuit,

Ta main respire le vermeil du couchant, qui se languit, 

T’amenant près de moi, près d’un amour à fleur de peau.

Liz

Publicités

2 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. bonois
    Oct 10, 2012 @ 15:21:45

    Les murs du cœur
    Explosent
    Au chant de bonheur
    De la rose…

    Joli jour Liz
    Bises
    Amitié
    A. Bonois

    Réponse

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :