Tu vis en moi


Tu vis en moi

Tu es là, je te sens du bout de mes doigts,
Au plus profond de moi, il y a cette fièvre,
Comme une douceur déposée par tes lèvres,
Coulant par l’eau des yeux, vers le cœur roi.

Sur les rebords des mots, vit mon univers,
Battant pour continuer à exister en lumière,
Sans savoir que l’étincelle est une première,
Au long de ce grand froid, de nos ans en hiver.

A l’intérieur, je t’entends murmurer encore,
Cette passion qui brûle, comme une flamme,
Bercement d’une vie, où j’ai noie mon âme,
Pour être si près de toi, là, où le coeur picore.

Quand ton regard tout doux se perd en moi,
Caresse langoureuse en myriades d’étoiles,
Voguant aux alentours d’une nuit sans voile,
Vers le velours d’un rêve en filaments d’émoi.

Tu vis en moi, comme un parfum d’amour,
Lorsque le son de ta voix efface la tristesse,
De ton corps, je bois les heures d’ivresses,
Laissant tes bras déchirer les nuages de retour.

Et si tu vivais simplement, dans ce miroir éternel,
Arrêtant le temps sur notre histoire, loin de tempête,
Si près, à l’intérieur, comme l’écho qui se répète
En chœur de nos âmes, vers un bonheur immortel.

Liz

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :