Bribes de vie


 

Bribes de vie

Au loin, discrète, je sais une présence,
Qui dort silencieuse dans le brouillard,
Se posant parfois au gré de mon regard,
Elle vient frôler les affres de l’absence.

Au bout de ces bribes, au contour froissée,
Pulse le silence lourd, d’un instant inconsolé,
Sur ces soupirs rythmés d’amour déboussolé,
Effilochant chaque nuit affolée de mon passé.

Sur tous les battements de mes pensées,
Au gouffre des mots murmurés, je te gardais,
Trébuchant sur un sourire que j’attendais,
Et dans ce flou, vacillais une ombre aisée.

J’ai gardé en mon coeur des bribes d’émotions,
Saurai-je, ne pas briser le songe volé au temps,
Ne pas étouffer, morceler le souffle des printemps
Par ce manque, qui perce mon âme en perdition.

Liz
Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :